Πέμπτη, 28 Φεβρουαρίου 2013

Genomes and language provide clues on the origin of Homer's classic.



(ISNS) -- Scientists who decode the genetic history of humans by tracking how genes mutate have applied the same technique to one of the Western world's most ancient and celebrated texts to uncover the date it was first written.
The text is Homer's "Iliad," and Homer -- if there was such a person -- probably wrote it in 762 B.C., give or take 50 years, the researchers found. The "Iliad" tells the story of the Trojan War -- if there was such a war -- with Greeks battling Trojans.

The researchers accept the received orthodoxy that a war happened and someone named Homer wrote about it, said Mark Pagel, an evolutionary theorist at the University of Reading in England. His collaborators include Eric Altschuler, a geneticist at the University of Medicine and Dentistry of New Jersey, in Newark, and Andreea S. Calude, a linguist also at Reading and the Sante Fe Institute in New Mexico. They worked from the standard text of the epic poem.

The date they came up with fits the time most scholars think the "Iliad" was compiled, so the paper, published in the journal Bioessays, won't have classicists in a snit. The study mostly affirms what they have been saying, that it was written around the eighth century B.C.

That geneticists got into such a project should be no surprise, Pagel said.
"Languages behave just extraordinarily like genes," Pagel said. "It is directly analogous. We tried to document the regularities in linguistic evolution and study Homer's vocabulary as a way of seeing if language evolves the way we think it does. If so, then we should be able to find a date for Homer."
It is unlikely there ever was one individual man named Homer who wrote the "Iliad." Brian Rose, professor of classical studies and curator of the Mediterranean section at the University of Pennsylvania Museum, said it is clear the "Iliad" is a compilation of oral tradition going back to the 13th century B.C.

"It's an amalgam of lots of stories that seemed focused on conflicts in one particular area of north-western Turkey," Rose said.
The story of the "Iliad" is well known, full of characters like Helen of Troy, Achilles, Paris, Agamemnon and a slew of gods and goddesses behaving badly. It recounts how a gigantic fleet of Greek ships sailed across the "wine dark sea" to besiege Troy and regain a stolen wife. Its sequel is the "Odyssey."

Classicists and archaeologists are fairly certain Troy existed and generally know where it is. In the 19th century, the German archaeologist Heinrich Schliemann and the Englishman Frank Calvert excavated what is known as the Citadel of Troy and found evidence of a military conflict in the 12th century B.C., including arrows and 5 feet of burned debris around a buried fortress. Whether it was a war between Troy and a foreign element, or a civil war is unknown, Rose said.
The compilation we know as the "Iliad" was written centuries later, the date Pagel is proposing.
The scientists tracked the words in the "Iliad" the way they would track genes in a genome.

The researchers employed a linguistic tool called the Swadesh word list, put together in the 1940s and 1950s by American linguist Morris Swadesh. The list contains approximately 200 concepts that have words apparently in every language and every culture, Pagel said. These are usually words for body parts, colors, necessary relationships like "father" and "mother."
They looked for Swadesh words in the "Iliad" and found 173 of them. Then, they measured how they changed.

They took the language of the Hittites, a people that existed during the time the war may have been fought, and modern Greek, and traced the changes in the words from Hittite to Homeric to modern. It is precisely how they measure the genetic history of humans, going back and seeing how and when genes alter over time.

For example, they looked at cognates, words derived from ancestral words. There is "water" in English, "wasser" in German, "vatten" in Swedish, all cognates emanating from "wator" in proto-German. However, the Old English "hund" later became "hound" but eventually was replaced by "dog," not a cognate.

"I'm an evolutionary theorist," Pagel said. "I study language because it's such a remarkable culturally transmitted replicator. It replicates with a fidelity that's just astonishing."

By documenting the regularity of the linguistic mutations, Pagel and the others have given a timeline to the story of Helen and the men who died for her -- genetics meets the classics.



Image credit: Iliad VIII 245-253 in codex F205 | Taken from http://bit.ly/Yyof3T

By: Joel N. Shurkin, ISNS Contributor

Τετάρτη, 27 Φεβρουαρίου 2013

14e Festival du Film francophone de Grèce du 4 au 10 avril à Athènes




Le 14e Festival du Film francophone de Grèce se tiendra à Athènes du 4 au 10 avril et à Thessalonique du 11 au 17 avril 2013.
L'édition 2013 de cet événement annuel organisé par l'Institut français de Grèce (IFG) et l'ambassade de France en Grèce proposera une sélection de 45 films. 

L'inauguration du Festival se déroulera au Foyer des Lettres et des Arts de la Fondation Onassis, alors que la cérémonie de clôture se tiendra au cinéma Danaos. Les films sélectionnés seront projetés également au cinéma Opéra et à l'auditorium "Theo Angelopoulos" de l'Institut français d'Athènes (IFA). 

Deux prix seront offerts dans le cadre du festival, le prix du jury et le prix du public. La dotation du prix du public permet d'aider le distributeur grec du film gagnant à promouvoir le film avant sa sortie en salles.
Pour la remise du prix du jury, un jury composé de personnalités francophones grecques et françaises élira le meilleur film de la compétition.

http://goo.gl/GQS69

Rethymno's Carnival 2013



The Carnival of Rethymnon is an age-old cultural event overflowing with creativity and inspiration. It is a custom that the Municipality of Rethymnon tries to support and to enrich in every possible way each year.

However, most important of all, are those volunteers who with all their hard work, enthusiasm and dedication make it all happen! It is all of these volunteers, young and old, whose passionate support and inspiration make this special event come together.

Rethymnon, through its carnival, is able to reflect its long and interesting history, its traditions and the unique qualities that make the Rethymnians so special.


Τρίτη, 26 Φεβρουαρίου 2013

La musique au cinéma grec




La musique cinématographique constitue un support d’images mais aussi une composante essentielle des représentations articulées autour de ce qu’on appelle ‘’image nationale’’. 



Il ne fait aucun doute que l’épanouissement culturel dans la Grèce d’ après guerre est lié à deux grands compositeurs, à savoir Manos Chatzidakis et Mikis Theodorakis. Ceux-ci ont aussi marqué par leurs contributions musicales l’art du cinéma. Repérons deux exemples connus à l’échelle mondiale : Zorba le Grec, (Theodorakis) tourné par Michel Cacoyannis avec Anthony Quinn et Jamais le dimanche (Les enfants du Pirée de Hatzidakis primés avec oscar) tourné par Jules Dassin avec Mélina Merkouri. 

On reconnait tous les mélodies qui font toujours le tour du monde mais par delà la musique douce, le sirtaki et le bouzouki, un nouveau récit voit le jour sur les qualités d’un peuple accueillant, extraverti, gai, fêtard, estival, aux antipodes de l’ Européen Nordique fermé et trop mélancolique qui descend pourtant à son tour pendant ses vacances vers la Méditerranée pour trouver une ‘’âme’’ différente et un paysage quasi paradisiaque. 



Le succès de la musique nourrit les stéréotypes mais les compositeurs mènent leur propre parcours. Hatzidakis est présent dans les films de qualité des années ’50 tels que L’ Orgue de Koundouros avec Iliopoulos et Stella de Cacoyannis, encore une fois avec Merkouri. Hatzidakis signe aussi la musique qui accompagne les succès de la ‘’star nationale’’ Aliki Vougiouklaki. Mais Hatzidakis recherche aussi à développer une carrière internationale et par delà les Enfants du Pirée fait avec Elie Kazan America-America, avec Dassin Top kapi et avec Dusan Makavegief Sweet Movie



Quant à Theodorakis, des films comme Serpiko (Lumet), Fedra (Dassin), Etat de Siège et Z (Gavras) empruntent sa musique et restent à la mémoire du spectateur pour les morceaux du grand compositeur grec.



D’autres compositeurs apportent leur propre contribution. Citons à titre indicatif les morceaux lyriques de Nikos Mamangakis pour les films de Takis Kanelopoulos et le fameux zeimpekikon d’Evdokia de Manos Loizos écrit pour le film d’Alexis Damianos. Mention particulière doit être faite à Heleni Karaindrou. Les scènes contemplatives et poétiques de Theo Angelopoulos se nourrissent de façon unique de sa splendide musique. 



Mais le cinéma peut aussi à son tour parler de la musique. C’est le cas de Rebeticon de Kostas Feris en 1984 qui obtient le lion d’argent à Berlin, évoquant la musique populaire dans les quartiers glauques des grandes villes, la musique des marginaux dits Rebetes. Stavros Xarxakos refait ici leur musique contribuant à la jeunesse permanente de ce genre musical typiquement grec.

Δευτέρα, 25 Φεβρουαρίου 2013

Greek beaches named among best in Europe



Two Greek beaches have been voted among the top 10 in Europe by holidaymakers on website TripAdvisor.

Top 10 European beaches

1. Rabbit Beach, Lampedusa, Sicily, Italy
2. Playa de las Catedrales, Ribadeo, Spain
3. RHOSSILI BAY, RHOSSILI, SWANSEA, WALES
4. Playa de ses Illetes, Formentera, Majorca, Spain
5. WOOLACOMBE BEACH, WOOLACOMBE, DEVON
6. Elafonissi Beach, Elafonissi, Crete, Greece
7. Iztuzu Beach, Dalyan, Turkey
8. La Pelosa Beach, Stintino, Sardinia, Italy
9. PORTHMINSTER BEACH, ST IVES, CORNWALL
10. St Pauls Bay, Lindos, Rhodes, Greece

Enkie Bilal au Centre Culturel Onassis




Enkie Bilal est un des artistes contemporains les plus célèbres dans le domaine de la bande dessinée et de science-fiction. Né à Belgrade, il s’est installé avec sa famille en France à l’âge de 9 ans et a reçu l’influence de la langue et de textes français sur sa peinture. Ses œuvres ont gagné plusieurs prix aux concours internationaux et sont devenues légendaires.

Il s’est occupé aussi du cinéma comme réalisateur des films succès aux protagonistes tels que Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Charlotte Rampling etc. Son exposition de photographie et peinture présentée au Louvre en ce moment s’inscrit parmi les événements artistiques les plus exceptionnels de la capitale française. 


Enki Bilal sera à Athènes mercredi prochain le 27 février est va discuter au Centre Culturel Onassis avec l’écrivain et journaliste Grec Yorgos Archimadritis sur le cinéma, la politique, l’aspect écologique de son œuvre, les personnages avec qui il a travaillé et bien sûr les Balkans, source constante d’histoire. Cette rencontre aura lieu sous l’égide de l’Institut Français de Grèce.

Κυριακή, 24 Φεβρουαρίου 2013

Harlem Shake sweeps Athens




Thousands of teenagers flooded a park in central Athens on Saturday to take part in the first Greek version of the Harlem Shake, the latest viral video to hit the Internet.

The new dance craze appeared to have started with a posting by a vlogger (A vlogger is someone who posts embedded videos regularly to his blog) and spread quickly, with more than 12,000 Harlem Shake videos posted and watched up to 44m times in the first two weeks of February, according to YouTube.

Local teenagers responded enthusiastically to the call put out on social media to create a massive Harlem Shake video in Athens and came armed with costumes, funny props and even smoke flares.

"I came here with all my friends to support the Greek Harlem Shake to have fun and laughs and whatever happens," said 17-year-old Giorgos, who came dressed as an air hostess and clambered up onto the roof of the nearby train station and lit smoke flares with his friends.

Brothers Pavlos and Stefanos, who were dressed up as mustard and ketchup bottles, said they came to send a message to the world that the country is not just about strikes and protests.

"We want to send a message that here in Greece we're not dead, and that the young people are here and present," said 18-year-old Pavlos. "Yeah, we're going to shake things up here today," added 19-year-old Stefanos.
Young Greek comedian Jeremy who organized the event said that the aim was to create the Harlem Shake video with the most participants.

"We wanted it to be the biggest one yet, so we chose a very central location. We wanted it to have the Acropolis in the background, but unfortunately it wasn't possible, but I think we managed to gather a lot of people," said the 22-year-old Jeremy, who directed his fellow online comedian, Mikeius, in the video.

About 5000 people took part in the video which will be uploaded on Jeremy's YouTube channel, according to organizers.
The Harlem Shake began as a dance in the 1980s but the latest version featured on the thousands of online videos is an electronic dance track by 23-year-old Brooklyn DJ Baauer who released the single last year.

The interest has also helped drive Baauer's sales, with the single topping the iTunes America chart and coming in second in the iTunes UK and Australia lists last week. Source Reuters

Σάββατο, 23 Φεβρουαρίου 2013

Greek goddess Europa to feature on five-euro notes



The ancient Greek goddess Europa who was abducted and raped by the god Zeus is to be featured on new five-euro notes which will be unveiled by the European Central Bank in the spring.


The series of euro notes will be the second since the single currency's launch in 1999 amid a lingering debt crisis and controversy over draconian European Union austerity measures that have been imposed on Greece.
The "Europa" series, portraying the goddess on new security holograms and watermarks, will be phased in across the eurozone's 17 member countries over several years, starting with a new five-euro note in May. 

The image of Europa to be used on euro notes is taken from 2000-year old vase in the Louvre Museum in Paris. The new notes will circulate in parallel with old ones as legal tender and the ECB has not yet set a termination date for the first series. 

The ancient Greek goddess will become the face of the euro at a time when soaring unemployment has reached a record high and uncertainty over the single currency's future continues. 

Last year, Greece came close to exiting the euro and triggering an economic crash that threatened to engulf the whole of Europe in the worst crisis for over 80 years. 
source:The telegraph


Παρασκευή, 22 Φεβρουαρίου 2013

Menaces sur le patrimoine naturel et culturel en Crète.



Appel à solidarité et pétition


La lutte contre le réchauffement climatique va-t-elle se faire au détriment du patrimoine naturel et culturel en Crète ?

Nos cauchemars et nos espoirs exposés dans ce documentaire de 15 minutes : de sinistres perspectives opportunément occultées par tous les médias. 

A voir absolument! http://goo.gl/Q1Jq2

 

La Crète menacée par le réchauffement climatique ?

Peut-être, mais à court terme le vrai danger vient plutôt des prétendues stratégies de lutte contre le changement climatique...
Officiellement, l'objectif de cette lutte est de réduire la dépendance aux énergies fossiles de nos sociétés de consommation, afin de limiter nos émissions de gaz à effet de serre et par là de préserver les espaces naturels de la planète, leur biodiversité et donc les activités humaines qui en dépendent.

L’ État grec en piètre état (de délabrement avancé), pressé par ses débiteurs doublement intéressés, s’apprête à offrir son territoire aux appétits insatiables des industriels de l’énergie, "renouvelable"...ou pas.
Préservation des espaces naturels?

En Crète l’électricité est fournie actuellement par trois centrales thermiques (capacité: 820 MW), 33 parcs éoliens (174 MW) et des installations photovoltaïques (60 MW), soit 18,5 %  en énergies renouvelables.
Pour réaliser les projets industriels en énergies renouvelables qui devraient couvrir 8 fois les besoins de l'île (des milliers d’éoliennes, des hectares de panneaux photovoltaïques, des centrales hybrides avec réservoirs de millions de m³ d'eau, des usines héliothermiques avec tours de 150m de haut, les lignes électriques et leurs pylônes, les câbles sous-marins pour exporter cette électricité,...) , il va falloir creuser profond, raser des montagnes, déforester, ouvrir des routes, pomper dans les nappes phréatiques,...
Partout, zones Natura 2000 comprises. Partout mais pas sur les toits des particuliers ni des bâtiments publics, pas sur les milliers de m² de surfaces construites existantes. Non, partout où l'on observe les rapaces menacés, les troupeaux de chèvres, les hameaux traditionnels, des centaines de fleurs endémiques, les formations géologiques remarquables, partout où la nature est belle et fragile.

Choisir entre pétrole et sources d’énergie renouvelable?
Les autorités grecques, aux ordres des "investisseurs stratégiques", ont résolu le dilemme: vous aurez les deux, et en très grand !
Il était prévu de fermer une des trois centrales thermiques fonctionnant au mazout sur l'île. Les trois seront conservées et verront leur capacité de production augmentée.

D’énormes réserves de pétrole et de gaz naturel sont supposées être découvertes et exploitées prochainement au sud de la Crète. Les sondages et études sismiques sont en cours, les "rois du pétrole" (ou du nucléaire) qui investissent simultanément dans le renouvelable sont sur tous les fronts, et d'immenses surfaces sur la côte sud sont achetées par des compagnies qui espèrent y implanter terminaux de stockage pétrolier, raffinerie de gaz naturel,...

Les activités humaines?
L'agriculture, l'artisanat, l’élevage ovin, le tourisme de qualité proche de la nature et des habitants: où ? En zone industrielle?
La libéralisation du marché de l’énergie, recette imposée par les dirigeants d'une Europe en crise qui espèrent transformer la Crète en batterie énergétique bon marché...
Nous résistons….

Source: (traduction) Okeanews


Une pétition est en cours : vous pouvez la signer. http://goo.gl/BGHDm

Merci d'avance pour votre engagement.




Πέμπτη, 21 Φεβρουαρίου 2013

Το αρχαίο θέατρο της Σικυώνας ξανά στο φως.



Ένα από τα μεγαλύτερα θέατρα της αρχαιότητας, το αρχαίο θέατρο της Σικυώνας, από χθες Τετάρτη ξαναμπαίνει σε πρόγραμμα αποκάλυψης και αποκατάστασης με στόχο την ανάδειξή του.


Το αρχαίο θέατρο της Σικυώνας, χωρητικότητας γύρω στους 10.000 θεατές και τόπος διεξαγωγής αγώνων αρχαίου δράματος, αλλά και χώρος συγκέντρωσης των πολιτών για τη λήψη αποφάσεων πολιτικού ενδιαφέροντος, το οποίο χρονολογείται στα τέλη του 4ου με αρχές του 3ου αιώνα π.Χ., ανακατασκευάστηκε περίπου μετά το 146 π. Χ., κατά τη ρωμαϊκή περίοδο.


Μετά την αποκάλυψή του από την Αμερικανική Σχολή Κλασικών Σπουδών (1886 με 1898) και την Αρχαιολογική Εταιρεία της Αθήνας, στις αρχές της δεκαετίας του '50 υπό τον Αναστάσιο Ορλάνδο και το 1984 υπό την Καλλιόπη Κρυστάλλη-Βότση, πραγματοποιήθηκαν αναστηλωτικές εργασίες σε τμήματά του το 2006 και το 2007. Έκτοτε δεν πραγματοποιήθηκε καμία άλλη εργασία.


Τα μέλη του Κεντρικού Αρχαιολογικού Συμβουλίου δίνουν τώρα το "πράσινο φως" στον προγραμματισμό των απαιτούμενων εργασιών. Λόγω των δομικών και μορφολογικών προβλημάτων του θεάτρου, που με το χρόνο έχουν δημιουργήσει φθορές και "εκτροπές" από την αρχική γεωμετρία του μνημείου, ομάδα εργασίας της ΛΖ' Εφορίας Προϊστορικών και Κλασικών Αρχαιοτήτων, υπό τον προϊστάμενό της Κωνσταντίνο Κίσσα, προχώρησε σε προτάσεις για την αντιμετώπισή τους.


Σε πρώτη φάση (2013-2014) θα γίνει συνολική προμελέτη αναγνώρισης, διάγνωσης της παθολογίας και διαμόρφωσης μιας γενικής πολιτικής ανάδειξης του μνημείου. Τα απαραίτητα κονδύλια έχουν εξασφαλιστεί από την Περιφερειακή Ενότητα Κορινθίας και το Δήμο Σικυωνίων, που θα καταβάλουν συνολικά το ποσό των 200.000 ευρώ. Επίσης, από τον κουμπαρά του Σωματείου "Διάζωμα" θα δοθούν περίπου 10.000 ευρώ, ποσό που πιθανώς αυξηθεί από τις νέες δωρεές. Στη δεύτερη φάση (2015-2019) και ανάλογα με τις χρηματοδοτήσεις, θα συνεχιστούν οι εργασίες για την αποκάλυψη, την προστασία και την αναστήλωση του θεάτρου.


Το αρχαίο θέατρο της Σικυώνας έχει χτιστεί δυτικά της αρχαίας Αγοράς, στις υπώρειες της ακρόπολης των ελληνιστικών χρόνων, στο φυσικό κοίλο του λόφου. Έχει κατασκευαστεί με βάση τη χρήση δύο τεχνικών: της δόμησης με εγχώριο πωρόλιθο και της λάξευσης τμημάτων του στο φυσικό βράχο.


Για τους κατοίκους της περιοχής, αλλά και γενικότερα, σημασία έχει, τέλος, ότι μετά την ολοκλήρωση του έργου, όποτε συντελεστεί αυτή, το θέατρο πιθανότατα θα μπορεί να λειτουργήσει εκ νέου.

Aegean: Birth of an Archipelago


An original exhibition on the birth of the geological treasures of the Aegean Archipelago will be on display at the Centre and Technology Museum NOESIS in Thessaloniki from February 19 to May 30.

The birth of the Aegean archipelago is eloquently illustrated by audiovisual interactive presentations, rich photographic material and unique exhibits.

The main section of the exhibition, entitled Recollections of Gaia: from the Tethys Ocean to the Aegean Archipelago, examines the geological history of the region from the vast Tethys Ocean till today. A 14-metre petrified trunk is the most impressive exhibit of this section.



The second section, In the islands of Hephaestus and Poseidon focuses on volcanic activity which gave birth to the unique and diverse formations of the region. A floor map with typical rocks and fossils constitutes the highlight of this section. The third section, Gaia: from Myth to Science, follows the trail of the region’s vast biodiversity during the last 150 million years.

Fossilized trunks, roots, fruits, leaves and seeds alongside animal representations initiate the visitor in a unique journey.

The exhibition is organized by the
National History Museum of Lesvos Petrified Forrest in collaboration with the Museum of Paleontology and Geology and the Natural History Museum of Crete.

Τετάρτη, 20 Φεβρουαρίου 2013

Grèce – France. L'opposition n'adhère pas à l'optimisme ambiant




François Hollande l'a déclaré "La France apporte son soutien et sa confiance à la Grèce". Tandis que le Premier ministre Antonis Samaras s'en félicite, le Syriza condamne l'opération de communication menée par le gouvernement grec.

A l'issue de son entrevue avec François Hollande, le Premier Ministre grec s'est félicité du message de confiance et de soutien présenté à la Grèce.

Pour l'opposition cependant, le gouvernement se voile la face et la réalité est toute autre. SYRIZA qualifie les déclarations de Antonis Samaras "d'optimisme feint qui n'a rien à voir avec la réalité"


Selon Skai.gr, l'opposition reproche au Premier ministre Antonis Samaras de réduire les relations internationales du pays à une opération de communication créant un climat optimiste qui n'a rien à voir avec la réalité. Il ajoute que "les investisseurs, le développement et le combat contre le chômage ne peuvent être attendus de la politique d'austérité menée par l'Europe".

Le Président de la République Hellénique a d'ailleurs précisé lors de sa rencontre avec le Président de la République française que les Grecs ont atteint leurs limites, qu'ils ont déjà donné énormément et que le pays est aujourd'hui au bord de l'explosion sociale. 

Source:  le petit journal

Τρίτη, 19 Φεβρουαρίου 2013

ANAMESA, Art de vivre, vivre d’art


Le Lycée Franco-Hellénique Eugène Delacroix a initié un projet européen, ANAMESA, pour faire réfléchir nos élèves sur les notions de la différence et de lutte contre les préjugés, enjeu majeur pour notre établissement. 

Afin de mobiliser les communautés scolaires, nous organisons un Festival d’Art (Le Festival «ANAMESA», « Entre nous » en grec) où de jeunes talents, artistes en situation de handicap et valides, issus des mondes scolaire, associatif et professionnel partageront avec nos élèves la même envie: «Art de vivre, vivre d’art»

Pour cette première année, les lycées français du réseau AEFE de Vienne et de Budapest nous ont rejoints.

Du mercredi 13 au dimanche 17 mars 2013, le festival ouvrira ses portes à Athènes et déclinera ses spectacles multiformes, aussi bien dans des salles de spectacle que dans la rue, au plus près du public.

Le site internet du festival !


Δευτέρα, 18 Φεβρουαρίου 2013

Black-out des médias le 19 février, en Grèce.




Une grève générale étant prévue en Grèce ce mercredi 20 février, les syndicats des journalistes des presses écrites et numériques, des photojournalistes, des imprimeurs, des radios et télévisions ont lancé un appel à la grève pour ce mardi. 

Les grèves des journalistes précèdent celles des autres syndicats afin de permettre aux journalistes de protester tout en étant disponible pour couvrir les évènements le lendemain.

Ces appels à la grève sont en général très suivis et le porte parole du gouvernement Simos Kedikoglou a d'ailleurs exprimé sa frustration que la grève ait lieu le même jour que la visite de François Hollande à Athènes.

Cela tombe plutôt mal pour le président français venu apporté son "soutien" au pays en proie à la récession.

Source : OkeaNews

Παρασκευή, 15 Φεβρουαρίου 2013

L’Orchestre national de France au Palais de la Musique d'Athènes




L’Orchestre national de France (ONF) se produira au Palais de la Musique d'Athènes les 25 et 26 février.

Six ans après sa dernière tournée dans la capitale grecque, l’ONF revient pour deux concerts avec des œuvres de Ravel, Brahms et Stravinsky, sous la direction de Vassily Sinaisky.

L'ONF donne en moyenne soixante-dix concerts à Paris, en particulier au Théâtre des Champs-Elysées, sa résidence principale, et dans le cadre de tournées en France et à l’étranger.
Source amna

Πέμπτη, 14 Φεβρουαρίου 2013

Une parisienne à Athènes découvre la chanson « απόκληρος » de Vassilis Tsitsanis



‘’Sur ses traits passaient les images de la souffrance, du rire, de l'attaque, de la parade et il semblait tout occupé à ce fraternel corps à corps’’ c’est ainsi que François Mitterrand décrit le langage corporel de Mikis Theodorakis quand il jouait du bouzouki. Je crois justement que cette intensité émotionnelle de l’expression du visage est un trait caractéristique du joueur de rebetiko. 

Dés les premières notes de chaque chanson, cette émotion est rependue et partagée par tous dans les tavernes. C’est une des choses les plus touchantes dans le rebetiko, ce pouvoir fédérateur me fascine de plus en plus. L’illustration la plus frappante de ce partage émotionnel reste pour moi la chanson ‘’απόκληρος ‘’(le banni, le paria) du compositeur grec Vassilis Tsitsanis, né en 1915 à Trikala.

Plusieurs fois que ce phénomène se produit dans cette taverne où un ami joue du rebetiko. Cette chanson suscite la même réaction autour de moi : tout le monde chante, ondule les mains et adopte la même figure teintée d’une vive émotion. 

Voici trois soirs qu’ils jouent ‘’απόκληρος’’ et à chaque fois j’ai le droit à une traduction, comme si mes voisins de table, habités et envoutés par les paroles ne pouvaient se retenir de me transmettre leur signification. J’apprends alors qu’il s’agit de l’histoire d’un homme, errant et malheureux qui regrette l’étreinte de sa mère, à laquelle il implore de prendre son âme pour qu’il retrouve le calme car il se dit plongé dans un malheur immuable. Loin d’êtres gaies et légères ses paroles soulèvent pourtant l’enthousiasme général. Telle est la force du rebetiko, qui par le récit de souffrances et malheurs parvient à réunir chacun autour d’une joie contagieuse. 

Non seulement les paroles mais aussi la beauté mélancolique du bouzouki sont à l’origine de cette communion. Vassilis Tsitanis, l’auteur de απόκληρος est d’ailleurs considéré comme une légende du bouzouki, instrument qu’il a découvert dans sa jeunesse auquel il a su faire honneur dans plus de 500 chansons.

Source : Grèce Hebdo, une édition hebdomadaire du Secrétariat Général pour lInformation et la Communication

Δευτέρα, 11 Φεβρουαρίου 2013

Delphi to get significant makeover.




One of Greece’s favourite and most treasured archaeological sites, Delphi, will undergo 600,000 Euros ($803,000) in restoration work through the Operational Program Thessaly – Central Greece – Epirus from 2007 to 2013, its Regional Director said.

This project involves the enhancement and preservation of the site, particularly the Temple of Apollo, the sanctuary of Athena Pronaia and the Gymnasium and Castalia, one of the most important archaeological sites in Greece, which is one of UNESCO’s cultural heritage.

As part of the project, several surveying actions on the sanctuary of Apollo are expected to take place. These actions include the mosaics maintenance and cleaning – fixation of surfaces of monuments, construction and placement of the Serpent Column, an ancient bronze column at the Hippodrome of Constantinople.

The project, also, includes the improvement of the functionality and aesthetics of the site as well as some interventions which aim at a better serving of disabled people. The Pan-Hellenic sanctuary of Delphi, where the oracle of Apollo spoke, was the site of the Omphalos, the Navel of the World. Blending harmoniously with the superb landscape and charged with sacred meaning, Delphi in the 6th Century B.C. was the religious centre and symbol of unity of the ancient Greek world.
Christina Flora

Κυριακή, 10 Φεβρουαρίου 2013

Ancient Greece’s Erotic Life




The ancient Greeks’ sexual life as depicted in literary, historical and artistic evidence, has become a major subject of interest over the past decades among scholars and laities.

The erotic life of the ancient Greeks was open to various sexual pleasures, which gave birth to modern misconceptions about the art of their sexual activities, such as in the case of rape, which didn’t have the same meaning in ancient Greece as today.

Homosexuality, masturbation, orgies, prostitution and taboo-less sex were all part of the ancient Greek world, whose appreciation for nudity was depicted in many male artifacts.

In her latest book recently released under the title The Joy of Sexus – Lust, Love and Longing in the Ancient World, Vicki León attempts in a total of 89 true tales to inform her readers in a detailed fashion about the sex life of ancient Greeks, the Romans, the Egyptians and other people who lived long ago across the Mediterranean.

According to the publisher’s note,  León goes far beyond of modern beliefs about sex in ancient times, taking readers on a randy tour of aphrodisiacs and anti-aphrodisiacs, contraception, nymphomania, bisexuality, cross-dressing, and gender-bending. She explains citizens’ fear of hermaphrodites, investigates the stinging price paid for adultery despite the ease of divorce, introduces readers to a surprising array of saucy pornographers, and even describes the eco-friendly dildos used by libidinous ancients.

Love also gets its due, with true tales of the lifelong bonds between military men, history’s first cougar (an older woman chasing a younger man) and her devoted relationship with Julius Caesar, as well as the deification of lovers.
The book also sheds light on sodomy, poly-sexuality as well as the role of kissing and marriage in ancient civilizations. Publishers Weekly has already issued a Starred Review on the book describing it as “a snappy ride into the stunning, sometimes barbaric, and always entertaining sexuality of the ancient world [...] not covered in high school textbooks.”

The 320-page paperback book was published on Jan. 29 by Walker & Company.

Stella Tsolakidou

Sharethis