Κυριακή, 28 Σεπτεμβρίου 2014

L’aventure de l’archéologie égéenne et les Français (Exposition à Paris)




Du 5 octobre 2014 au 19 janvier 2015, le musée d'Archéologie nationale à Paris, accueille une exposition temporaire du département d'archéologie comparée, sous le titre ‘La Grèce des origines, entre rêve et archéologie’.
 Destinée à un public familial, cette exposition vous fera revivre la découverte du passé le plus ancien de la Grèce grâce à des collections de nombreux musées français, de documents d’archives inédits de photographies d’époque ainsi que des œuvres source d’inspiration pour des mouvements comme l’Art Nouveau ou l’Art Déco. Lors de ce voyage dans le temps, vous rencontrerez des personnalités originales : géologues, archéologues et amateurs éclairés, sortes de savants à la Jules Verne. 

Comme d’autres pays d’Europe, la France a ainsi vécu un temps à l’heure égéenne, recréant une nouvelle mythologie autour de ce passé rêvé de la Grèce. Il y a plus de cent ans, les civilisations de la mer Egée firent la une de la presse et les sites archéologiques de Mycènes et Cnossos devinrent de nouvelles destinations de voyage. Les artistes allèrent y puiser leur inspiration auprès d’un art neuf, vibrant et coloré. Décors de théâtre ou d’opéras, costumes, robes et écharpes célébrées par Marcel Proust vous raconteront cette mode « égéenne » qui s’abattit sur Paris. Tout au long du parcours, panneaux, photos, outils multimédias, bornes font appel à tous les sens et dispositifs d’archéologie expérimentale permettant aux visiteurs de découvrir de manière ludique la réalité de la recherche archéologique actuelle. 

(photo: Yvonne Jean-Haffen, Le roi de Crète aux fleurs de lys, 1932, fresque sur bois enduit, peinture à la caséine, 122 x 81 cm, Dinan, maison d’artiste de la Grande Vigne, don de l’artiste à la ville de Dinan en 1987)

Κυριακή, 21 Σεπτεμβρίου 2014

Οι μοναδικοί "Blues Wire" στο Ηράκλειο



 
Η καλύτερη blues μπάντα εκτός Αμερικής είναι… ελληνική και δεν είναι άλλη από τους "Blues Wire" που έρχονται την Παρασκευή 26 Σεπτεμβρίου στο Ηράκλειο, όπου θα τους απολαύσουμε στο Θέατρο "Τεχνόπολις". Τη συναυλία θα ανοίξει το συγκρότημα "Why Not the band".

Oι "Blues Wire" αποτελούν μια μοναδική περίπτωση για την ελληνική πραγματικότητα. Έχουν χαρακτηριστεί ως το κορυφαίο συγκρότημα του είδους όχι μόνο στη χώρα τους αλλά και σε ολόκληρη την Eυρώπη.

Ένα σχήμα που διατηρείται για πάνω από 20 χρόνια είναι κάτι σπάνιο για τα παγκόσμια δεδομένα, πόσω μάλλον για τα ελληνικά, με την επισήμανση πως η μουσική είναι η δουλειά τους και όχι κάποιου είδους χόμπι η παράλληλη ενασχόληση. 

Στο ενεργητικό τους έχουν πάνω από 10 δίσκους, αμέτρητες συναυλίες στην Eλλάδα και το εξωτερικό, δεκάδες εμφανίσεις σε τηλεοπτικούς σταθμούς και, το σπουδαιότερο, μια πλειάδα συνεργασιών με κορυφαία ονόματα του είδους αλλά και την εκτίμηση και αποδοχή των συνάδελφων τους.

Δημιουργήθηκαν το 1983 από τους Hλία Zάικο και Σωτήρη Zήση και οι αρχικές εμφανίσεις τους πραγματοποιήθηκαν ως "Bluesgang".

Mε το όνομα αυτό ηχογράφησαν τους 3 πρώτους δίσκους τους - μεταξύ αυτών και ο πρώτος μπλουζ δίσκος της ελληνικής δισκογραφίας - και συνέχισαν ως το 1986 όταν και μετονομάστηκαν σε "Blues Wire". 

Έκτοτε με θαυμαστή συνέπεια και αφοσίωση συνεχίζουν μια πορεία μέσα και ανάμεσα στα μπλουζ προσθέτοντας πινελιές προσωπικού ύφους με αποτέλεσμα μια κατάθεση με άποψη, άμεσα αναγνωρίσιμη και σεβαστή.

Στη διαδρομή αυτή είχαν την ευκαιρία να γνωρίσουν - και ν' ανοίξουν συναυλίες τους - μυθικά ονόματα της παγκόσμιας σκηνής (Buddy Guy, Albert King, John Mayall, Otis Rush) αλλά και να επισκεφτούν πολλά ευρωπαϊκά φεστιβάλ (Γαλλία, Iταλία, Oυγγαρία, Aυστρία, Σλοβενία κ.α.). 

Σήμερα οι "Blues Wire" συνεχίζουν καθοδηγούμενοι από τους ανθρώπους που είναι υπεύθυνοι για τη δημιουργία τους με αποτέλεσμα ένα γκρουπ με πίστη, ωριμότητα και ήθος που κοσμεί την ελληνική μουσική σκηνή.

Opening Act: Why Not the band?

Ώρα έναρξης 21:30 - Γενική είσοδος: 8€

Πληροφορίες / κρατήσεις 2810 823813.

Les secrets inestimables de la tombe d'Amphipolis




Depuis quelques semaines, la Grèce suit attentivement de délicates fouilles à Amphipolis de Serrès, dans la région nord de la Macédoine, qui viennent de mettre en lumière un impressionnant monument, un tumulus de l'époque hellénistique, daté entre 325 et 300 av. J.-C. 

Sa taille et son magnifique travail de sculpture indiquent qu’il s’agit peut-être d’un tombeau royal appartenant à une personnalité éminente de la dynastie macédonienne. Le tombeau s'étend sur une longueur de 498 mètres et crée un cercle dont le diamètre atteint 158,49 m. tandis que son hauteur atteint 23 m. Le tumulus dispose d'une base en marbre de 3 mètres. 

Les travaux archéologiques ont déjà franchi l'entrée du tombeau gardé par deux sphinx en marbre de Thasos dont les têtes et les ailes sont détruites. La hauteur des statues est de 1,45 mètre, sans compter la tête avec laquelle elles atteindraient 2 mètres. La semaine dernière les fouilles ont mis à jour deux caryatides devant le deuxième mur d'enceinte du grand tombeau antique. 

Les caryatides, en marbre de Thassos, censées défendre l’entrée du tombeau, étaient placées sous l’épistyle en marbre, sur les pilastres. "Le bras gauche de l'une et le bras droit de l'autre étaient dressés comme pour interdire symboliquement l'accès au tombeau", indique un communiqué du ministère de la Culture, qui précise que les statues sont d'une dimension de 0,20 x 0,60 m. Ces découvertes poussent les spécialistes à penser qu’il s’agit d’un monument exceptionnel d’une grande importance. 

Les fouilles sont dirigées par l'archéologue Katerina Peristeri et étroitement surveillées par le ministère de la Culture, qui informe les médias sur l'avancement des travaux presque tous les jours.

Il est vrai que les énormes dimensions du monument ont généré excitation et suscité l'imagination ainsi que l'espoir de ceux qui rêvaient de retrouver la trace perdue dans l'antiquité, du tombeau d'Alexandre le Grand. Mais pour le moment il n’y a pas encore de déclaration scientifique sur l'identité du personnage y étant enterré.

Τρίτη, 9 Σεπτεμβρίου 2014

The Belgian group Trio Solista in concert at the Acropolis Museum





This music event is part of the “Things from Belgium”, the long-term cultural program organized by the Embassy of Belgium in Athens.

The Acropolis Museum will welcome the fall with an amazing concert by Trio Solista, consisting of Beatriz Macias on flute, Roeland Henkens on trumpet, and Yannick Van de Velde on piano.

The concert will take place on Friday, September 12 at the Acropolis museum, giving the audience the opportunity to enjoy famous works by George Handel, Alessandro Parisotti, Francis Poulenc, Albert Doppler, Percy Grainger and George Gershwin.

This music event is part of the “Things from Belgium”, the long-term cultural program organized by the Embassy of Belgium in Athens.

Σάββατο, 6 Σεπτεμβρίου 2014

La compagnie irlandaise aérienne Ryanair augmente ses vols en provenance et à destination de la Grèce





Bonnes nouvelles pour le transport aérien en Grèce et la possibilité qui s’ouvre tous tous les vacanciers qui préfère des vacances à la carte….

La  société aérienne low cost Ryanair a annoncé jeudi l’augmentation de ses vols d’hiver en provenance et à destination de la Grèce, à l’occasion de son premier vol Athènes-Bruxelles (Charleroi).

La compagnie irlandaise table sur un flux de 100.000 passagers sur cette ligne durant la première année de son fonctionnement.

Par ailleurs, Ryanair augmente à partir de ce jeudi ses vols à partir d’Athènes à destination de Londres (Stansted) à deux vols quotidiens et à destination de Thessalonique à six vols quotidiens. De plus, à partir du 26 octobre, Ryanair assurera deux vols quotidiens à destination de Rome (Ciampino).


Sharethis