Κυριακή, 21 Σεπτεμβρίου 2014

Les secrets inestimables de la tombe d'Amphipolis




Depuis quelques semaines, la Grèce suit attentivement de délicates fouilles à Amphipolis de Serrès, dans la région nord de la Macédoine, qui viennent de mettre en lumière un impressionnant monument, un tumulus de l'époque hellénistique, daté entre 325 et 300 av. J.-C. 

Sa taille et son magnifique travail de sculpture indiquent qu’il s’agit peut-être d’un tombeau royal appartenant à une personnalité éminente de la dynastie macédonienne. Le tombeau s'étend sur une longueur de 498 mètres et crée un cercle dont le diamètre atteint 158,49 m. tandis que son hauteur atteint 23 m. Le tumulus dispose d'une base en marbre de 3 mètres. 

Les travaux archéologiques ont déjà franchi l'entrée du tombeau gardé par deux sphinx en marbre de Thasos dont les têtes et les ailes sont détruites. La hauteur des statues est de 1,45 mètre, sans compter la tête avec laquelle elles atteindraient 2 mètres. La semaine dernière les fouilles ont mis à jour deux caryatides devant le deuxième mur d'enceinte du grand tombeau antique. 

Les caryatides, en marbre de Thassos, censées défendre l’entrée du tombeau, étaient placées sous l’épistyle en marbre, sur les pilastres. "Le bras gauche de l'une et le bras droit de l'autre étaient dressés comme pour interdire symboliquement l'accès au tombeau", indique un communiqué du ministère de la Culture, qui précise que les statues sont d'une dimension de 0,20 x 0,60 m. Ces découvertes poussent les spécialistes à penser qu’il s’agit d’un monument exceptionnel d’une grande importance. 

Les fouilles sont dirigées par l'archéologue Katerina Peristeri et étroitement surveillées par le ministère de la Culture, qui informe les médias sur l'avancement des travaux presque tous les jours.

Il est vrai que les énormes dimensions du monument ont généré excitation et suscité l'imagination ainsi que l'espoir de ceux qui rêvaient de retrouver la trace perdue dans l'antiquité, du tombeau d'Alexandre le Grand. Mais pour le moment il n’y a pas encore de déclaration scientifique sur l'identité du personnage y étant enterré.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Sharethis