Σάββατο, 4 Αυγούστου 2012

Figurine en bronze montrant une micro technologie évoluée au 14ème siècle avant JC


Le développement de la micro technologie au cours de la période mycénienne était tel que des symboles étaient imprimés sur des surfaces de la taille d’une lentille. Une petite figurine est le sujet d’une étude, la seule qui ait été trouvée à ce jour gravée avec des symboles de linéaire B ».

Il s'agit d'une figurine de bronze en forme de petit taureau, conservée au musée archéologique d'Héraklion et façonnée durant la période créto-mycénienne.

Cette figurine a été découverte en 1903, à Aghia Triada (Phaistos), près de la place des sanctuaires (Piazzale dei Sacelli).

En 2010, Athanasia Kanta, alors directeur du Musée, a décidé  d’examiner profondément et de cartographier en numérique toutes les vielles découvertes pour l'étude muséologique a l’occasion de la réouverture du Musée d’Héraklion.

En coopération avec le département des structures électroniques et laser, de l’Institut pour la recherche et la technologie de la ville, on a entrepris l’analyse et la photographie multi spectrale de petites figurines.

La figurine mesure 4,6 cm de hauteur et la longueur totale du corps est de 6,5 cm.
Au milieu du front du petit taureau, et dans une cavité d'un diamètre de seulement 3,4 mm, il y a un disque d'or, ce qui rend la figurine exceptionnelle comparativement à tout  autre objet similaire trouvé en Crète.

Sur la surface du disque en or, pas plus grande qu’une lentille, on a remarqué gravés deux symboles en écriture linéaire B,  probablement des syllabes qui existaient.

La raison pour laquelle on distingue seulement deux des quatre symboles, est qu’à un moment donné, on a fait une tentative de nettoyer la surface en or, effort qui a abouti à l'élimination des deux autres symboles. Cela est probablement est dû aux procédures de maintenance pratiquées dans les premiers temps de l'archéologie crétoise.

La question qui se pose pour les chercheurs est de savoir ce que la technologie pouvait être au 14ème siècle A.J. Graver quatre symboles syllabiques de linéaire B, sur une surface de taille aussi petite qu’une lentille, démontre une grande habileté.

Cette inscription vraiment minuscule, suit la tradition de créations en forme réduite, surtout apparente dans la sculpture des seaux.

Les données ci-dessus confirment que le graveur des symboles a utilisé une loupe certainement très puissante. La deuxième question qui est soulevée, concerne l’aiguille ou le ciseau de la gravure, qui a créé l’épaisseur de ligne de 0,01 mm.

Réthymnon, le 02/08/2012

Yiannis Kotzianoglou

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Sharethis