Δευτέρα, 16 Σεπτεμβρίου 2013

Thèmes dominant l’actualité grecque.




Education :

Le syndicat des enseignants du secondaire (OLME) a décidé hier l’organisation d’une grève de cinq jours du 16 au 20 septembre en signe de protestation contre la mise en mobilité de professeurs, ainsi que contre le nouveau projet de loi sur l’éducation. L’éventualité d’une nouvelle grève (du 23 au 27 septembre) n’est pas exclue. De même, les professeurs des écoles privées s’orientent vers l’organisation d’une grève de 48 heures les 16 et 17 septembre.

Par ailleurs, les professeurs de l’université d’Athènes et de l’école polytechnique d’Athènes ont décidé de fermer pour une semaine les deux établissements, en signe de protestation contre la décision du ministère de l’éducation de mettre en disponibilité 1.765 agents administratifs (sur 6.239 au total). 

En outre, une grève sera organisée à partir de demain et jusqu’à vendredi par les agents administratifs de l’ensemble des universités et instituts supérieurs d'enseignement technologique (TEI) du pays. De son côté le ministère de l’éducation adopte une attitude d’expectative, estimant que les grèves ne seront pas largement suivies

Tourisme : 

Le journal Kathimerini fait état de la hausse du tourisme en Grèce, due aussi aux troubles politiques en Egypte et en Syrie. Le journal parle de « vague de réservations étrangères » qui se poursuivra en octobre et en novembre. 

De bonnes perspectives touristiques sont prévues également pour 2014, de grandes agences de voyage, notamment britanniques, ayant déjà fait des réservations pour l’année prochaine. L’administrateur délégué de l’agence TUI, l’un des plus grands groupes de tourisme au monde, se rendra vers la fin septembre en Grèce.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Sharethis