Δευτέρα, 3 Ιουνίου 2013

Costas Karyotakis




Costas Karyotakis (1896-1928) ayant effectué des études de droit, il quitte le métier d’avocat par manque de clients pour se diriger vers la carrière de fonctionnaire. Celle-ci liée à des mutations fréquentes voire non voulues de sa part ne fait qu’accentuer l’esprit pessimiste du poète qui finit par se suicider à Préveza à l’âge de 33 ans. 

Nombreux sont ceux qui reconnaissent dans ce geste, le désespoir d’une génération marquée par la frustration causée par la ''catastrophe d’Asie Mineure'' en 1922. 

En tout cas, Karyotakis situé avec ses poèmes entre le sarcasme et le désespoir, est le premier à importer dans la poésie grecque le ''spleen '' propre à la poésie occidentale et l’ '' horreur de la vie '' baudelairienne. 

Le poème '' Le Soir '' s’inscrit dans le recueil “Elégies et satires” (1927). 


Le Soir 

Les enfants qui jouent 
dans le crépuscule du printemps
un cri lointain. 

Le petit vent messager 
avec les lèvres des roses 
chuchote et reste. 

Les fenêtres ouvertes 
qui respirent le temps 
ma chambre vide. 

Un train qui s'en vient, 
d'un pays inconnu 
mes rêves perdus. 

Les cloches qui meurent 
et le soir qui tombe 
un peu plus sur la ville. 

Sur le visage des hommes, 
sur le miroir du ciel 
maintenant sur toute ma vie.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Sharethis