Δευτέρα, 20 Ιουνίου 2011

Bébé-vautour pour la première fois au mont Asterousia

Un message d’optimisme pour la faune de l’île de Crète vient des montagnes d’Asterousia, où pour la première fois en 22 ans, on a enregistré une activité de reproduction des vautours. Le poussin a été marqué dans son nid par des chercheurs du Musée de l’Histoire Naturelle de Crète, assistés par les membres de la Société Spéléologique grecque et de «Phoenix», organisation à but non lucratif. On attend que l’oiseau s’envole a la fin du mois de Juin. La reproduction réussie de cette espèce après tant d’années à Asterousia, est le premier signe important de la reprise démographique de cette population en Crète.
Le vautour est répertorié comme une espèce menacée en Grèce et menacé de pan extinction, tandis que la population du pays possède 6 paires (tous en Crète) et sont les seuls en Europe du Sud.
En 2011, devraient s’envoler quatre poussins sur l'île, une première mondiale de reproductivité, puisque c'est un chiffre exceptionnel pour les populations de l'île.
Le couple d’Asterousia a d’autres percées au niveau européen, car il représente le couple le plus au sud de l'Europe et il n’y a nulle part ailleurs dans le monde l’existence de nids à une telle proximité de la mer (1,3 km).
La prise de conscience de la société locale a joué un rôle important pour le succès de la reproduction (réduction du braconnage) ainsi que le rôle des « mangeoires proies », construites en 2004 par la Direction des Forêts d'Héraklion pour la conservation des vautours d’Asterousia. L'approvisionnement des mangeoires constitue le travail systématique du personnel du Musée d'Histoire Naturelle de Crète et est aussi occasionnellement celui des agro-éleveurs de la région.

1 σχόλιο:

Sharethis